• Un_Riou

Rome éternelle


Latium I & II

Romain Lucazeau

Editions Gallimard (Folio SF)


L'empire Romain ne s'est jamais effondré, est devenu une puissance interstellaire puis l'humanité et morte ne laissant que ses servants robotiques pour perpétuer un Eden éternellement figé. En route pour du space-opera aussi grandiose que grandiloquent, fort en démesure et admirablement ravageur.


Lecture facile pour ce diptyque dont les pages se tournent d'elles-même, l'univers s'appréhende aussi élégamment que l'intrigue avance avec régularité et langueur monotone. Un peu jargonneux, prompt à la circonvolution et qui se satisfait de son érudition quant à la philosophie pour plaquer du concept qu'il distord à loisir au gré des exercices de pensées que sont les pérégrinations des protagonistes.


Mais ça marche. Ça pourrait paraître condescendant et boursouflé de son importance, mais non. Le choix de traiter d'intelligences artificielles limitées par leur raison d'être permet de brosser des personnages qui sont, intrinsèquement, des caricatures, et de leur offrir à la marge ce qu'il faut de profondeur pour ne pas leur en tenir rigueur.


Traiter d'une parodie mécanique d'humanité ignorante des contingences bassement biologiques renforce le pouvoir de suspension consentie de notre incrédulité en nous prenant par la main jusqu'au point final. La distanciation et la caricature justifient le récit et son avènement, finalement. Les personnages et concepts dans lesquels ils évoluent sont rafraîchissants, et s'ils n'ont rien de novateur leur mise en scène en revanche est peu convenu et sait agréablement surprendre.


Mais ça manque un peu de souffle.


Ecrit par un professeur de philo, on a l'impression de suivre un long catalogue de concepts habillés d'une volonté farouche de plaquer de la culture gréco-romaine à tout crin. Peut-être était-ce le but, de faire un cours de philo illustré, imagé. Ça marche, ça ne tombe pas des mains, ça reste en tête, tout est évident, bien placé et intégré (le rêve de tout prof).


Je ne sais toujours pas si c'est un bon livre ou une bonne leçon. Je sais juste que je le conseillerais. Peut-être pas un chef d'oeuvre, mais certainement une lecture digne d'intérêt dans le paysage science-fiction française.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout