• Un_Riou

Dix pour cent


SOON

Thomas Cadène - Benjamin Adam

Editions Dargaud


Presque docu-fiction doté de quelques bribes d'optimisme, anticipation aussi effroyable que précise, Thomas Cadène énonce en ces quelques pages l'état de l'art question dérèglement et inertie climatique (et projections sociales consubstantielles).


Cette précision dont il fait preuve, didactique et sourcée, est aussi anxiogène que saisissante surtout lorsque la partie projection rattrape la réalité. Au delà de son contexte, Soon retrace une histoire humaine faite de filiation et de sacrifice pour le bien commun. Dans un monde où seule 10% de l'humanité a survécu, tout le récit s'éclaire et tourne autour du concept d'individualité opposé à celui de collectivité, de la complexe balance entre les deux pour faire société, puis de l'impératif de survie de l'espèce qui les transcende magistralement.


Une belle histoire éducative, littéralement parlant, une initiation à la difficulté d'être humain (et encore plus Humain) dans un système aussi complexe et subtil. L'idée même de transmission est la trame, la méthode et l'objectif de ce livre.


Concernant le sérieux de la thématique globale (dérèglement climatique), si les puristes trouveront des manques et raccourcis dans la manière dont les faits sont exposés, les plus sceptiques y verront un énième discours catastrophiste de Khmers Verts (mais c'est qu'ils voient dans toute discussion frolant le sujet, donc bon...) gardez à l'esprit que la vérité est quelque part entre les deux. Il s'agit avant tout d'une oeuvre de fiction qui pose avec intelligence chute abyssale et rebond enthousiaste d'une espèce, ode à la résilience d'une humanité forte dans sa faculté à créer récits fondateurs, inspirants, réparateurs.


Gros bémol : le dessin. L'impression finale est mitigée. Les parties "cours et exposition" qui regorgent d'interfaces sont très didactiques et bien guidées, assez froides dans leur bichromie assumée, très lisibles et font la part belle au texte.

Les parties vie et expérience des protagonistes sont très souvent bordéliques, pas franchement attrayantes, aussi dure à lire que brouillonnes.


Une vraie faiblesse pour une oeuvre d'une telle portée.


Une fable écologique et un récit sur le progrès indispensable disponible aux éditions Dargaud.

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout